Jardin : faites votre compost et réduisez le volume des déchets verts

La méthode pour faire son compost

Pourquoi ?

  • Pour apporter de la vie à son sol : - potager ou plates-bandes de fleurs - grâce à tous les micro-organismes qui constituent le compost et qui vont permettre d'apporter la nourriture aux racines des plantes pour des plantes vigoureuses, résistantes et plus saines.
  • Pour apporter de la matière organique (bien plus intéressant que des engrais chimiques) qui rendra votre terre plus noire et plus riche.
  • Pour diminuer la quantité de déchets emportée dans nos poubelles, et raccourcir le cycle de sa valorisation, c'est aussi un geste écologique pour la planète.

Comment ?

  • Trier dans sa poubelle tout ce qui se décompose (voir plus loin) pour l'apporter au compost (préférer un poubelle de petite quantité 30 l maxi pour une famille de 5 personnes afin d'y limiter les fermentations rapides en été)
  • Apporter de son jardin tous les détritus organiques sains (voir plus loin)
  • Idéalement il faudrait alterner des couches (5 cm maxi) de produits riches en azote (pour simplifier, les produits mous comme l'herbe ou le marc de café) avec des couches riches en carbone (pour simplifier, des produits durs comme des branches ou de la paille)
  • Au bout de quelques heures ou jours le mélange commence à monter en température : il fermente et c'est bon signe.
  • Au bout de quelques semaines, il faut retourner régulièrement (tous les 2/3 semaines les 2-3 premiers mois) son tas pour l'aérer, pour que l'oxygène favorise le développement des micro-organismes aérobies et transforme en humus la matière organique.
  • Il faut maintenir humide le mélange ni trop, ni trop peu. Point de repère : avoir une humidité comparable à celle que vous trouvez quand vous ouvrez un sac de compost (que vous n'aurez plus besoin d'acheter).
  • Couvrez votre compost pour éviter qu'il soit lessivé par de grosses pluies ou desséché par le soleil (couvercle de bois par ex).

Où?:

  • Choisissez l'endroit dans votre jardin qui réunira au mieux les conditions suivantes :
  • Endroit facile d'accès pour vous
  • Pouvoir l'arroser en été (point d'eau accessible)
  • Être abrité du soleil ou pas trop ensoleillé pour éviter un dessèchement trop rapide qui impliquerait des arrosages fréquents (cela ne doit pas être une corvée).
  • Le compost doit être disposé sur la terre de jardin (et non sur un sol ciment ou pavé)
  • Évitez de le disposer prés d'un endroit où l'on séjourne (terrasse, banc de lecture) car pas assez aéré ou avec trop de matière azoté il pourra ne pas sentir bon.
  • Vous pourrez utiliser des bacs à compost que l'on trouve dans le commerce, le confectionner vous-même avec du bois, du grillage,...c'est selon vos envies. La terre sera retournée et on commencera avec une couche de produit carboné (branches, feuilles), ce contact avec le sol naturel est important pour favoriser les échanges et la colonisation en micro-organismes et vers de terre. Le bac doit avoir une ouverture suffisamment grande pour permettre de retourner facilement le compost.
  • Avoir 2 bacs à compost est pratique car vous permet d'avoir 2 tas à des stades différents (un qui commence et un qui termine).
  • Le compost est bon à utiliser quand il ressemble à celui que vous achetiez auparavant, il sent bon le sous bois, il est de couleur brune, il faut généralement entre 5 et 10 mois pour l'obtenir suivant votre assiduité à le retourner.

Les apports:

Règle générale :

  • N'apporter que ce qui se décompose = végétal, animal = non sauf des os, suffisamment cassés ou broyés, les poils (pas de viande ou de produits laitiers qui sentiraient mauvais en se décomposant, ni d'excréments)
  • Ne pas apporter de végétaux malades, les racines de mauvaises herbes ou les plantes à graine car on multiplie ces nuisibles dans notre compost. Pour simplifier tout ce qui vient du potager en fin de saison ne va pas au compost pour éviter de propager des maladies.
  • Apporter des éléments fins, ex les grosses branches doivent être broyées pour se décomposer rapidement.
  • Ne pas apporter de produits pouvant être pollués (ex bout de bois traité ou avec vernis ou peinture, du papier journal à cause de l'encre d'imprimerie, les plantes traitées avec des produits chimiques)

Quelques astuces

Vous souhaitez accélérer la décomposition de votre compost : mettez y des orties ou du purin d'orties bien fermenté ;
-Mettez de coté des feuilles mortes ou du broyat de branche l'hiver, vous pourrez l'apporter en mélange avec vos tontes de pelouses du printemps abondantes et riches en azote.
-Ne faites pas de tas trop haut (un mètre maximum) plus il est haut, plus il se tasse et laisse peu passer d'air, plus c'est long à retourner.
-Interposer une à deux couche de 5 cm de terre végétale du jardin cela le fait démarrer plus rapidement ou remplacer cette terre par le refus de votre compost que vous tamiserez avant emploi.
-Sachez que les feuilles de chêne ou les aiguilles de pins sont longues à composter
-Apporter du compost à vos plantes, c'est donner au sol l'humus et des milliers de micro-organismes qui réaliseront de façon invisible la complexe alchimie du vivant apportant oligo -éléments, vitamines, nutriments,... d'une façon infiniment plus riche, plus juste et variée que ne pourra le faire la pétrochimie et ses engrais.
-Enfouissez ce compost en surface au sol (5-10 cm maxi) afin que les micro-organismes trouvent encore un milieu aéré et prolifèrent.

Donc :
- à vous les bonnes récoltes de légumes ou de fruits, les belles floraisons,

-  un bon geste pour votre terre et pour LA  Terre.

 



Autrement Demain

Société EUROPLUS

+ 33 (0)4 78 69 04 47

contact@europlus.fr

Visite uniquement sur rendez-vous
8h00 à 12h00 et 14h00 à 18h00

Boîte à outils    
Newsletter
Inscrivez-vous gratuitement